Le Bivouac Darwin, un lieu pensé pour se faire du bien dans un monde de ouf

par jeudi, juin 19, 2014 0 No tags Permalink 0

Darwin Horst

Faire une pause massage. Profiter sur place d’une séance d’ostéopathie pour soulager son dos tendu par le stress et des heures de mauvaises postures. S’adonner au yoga pour renouer avec son corps et son souffle. Découvrir les bienfaits du « waff », ce drôle de gros coussin ergonomique à multifonctions. Choisir entre le pilate ou le Qi Gong, la sophrologie ou la méditation.  De l’aikido au jujitsu  en passant par le taïchi chuan ou le Kalaripayat, pratiquer un art martial non agressif.

Source :  myglobalbordeaux.com

BivouacPinsons 300x200 Le Bivouac Darwin, un lieu pensé pour se faire du bien dans un monde de oufSuivre des ateliers santé pour bien s’alimenter. Participer avec son enfant à des ateliers basés sur une méthode éducative innovante, positive et bienveillante sur fond de coopération, de non-violence et de non-jugement… Bref le corps et l’esprit et tout ça, sur son lieu de travail !

Mais qui, que, que, quoi, donc, où ? vous demandez-vous avec intérêt, si tant est que l’harmonie physique et mentale soit pour vous un sujet à l’ordre du jour d’un quotidien survolté.

La réponse tient en un mot qui claque : le Bivouac. Un tout nouveau lieu, qui depuis février, enrichit la, déjà très large, palette d’initiatives proposée par Darwin.

Darwin, l’éco système de la caserne Niel dont il est difficile de ne pas parler au moins une fois par semaine, tellement ce modèle entrepreneurial made in Bordeaux, ce laboratoire à idées situé rive-droite fourmille d’activités économiques, alternatives, associatives, sportives et culturellesde projets innovants, d’engagements et d’événements  en tout genre qu’on a du mal à suivre tellement il y en a.

De l’idée à la rencontre

Dojo 300x200 Le Bivouac Darwin, un lieu pensé pour se faire du bien dans un monde de ouf

À l’origine de la salle du Bivouac et de son ambition, il y a comme souvent, une envie, une idée, une vision. Celles que Patrick Horst, Franco-Suisse né à Lausanne il y a  45 ans, murit depuis 6 ans qu’il est bordelais. Bastidien plus précisément.  Un choix immédiat de s’ancrer rive-droite qu’il fait pour ses enfants. Comme quoi, les choses évoluent et les « place to be » changent.

Après des études et un début de carrière dans le management et la gestion d’entreprise, celui qui a été vigneron (bio) pendant 10 ans, dès son arrivée à Bordeaux rencontre Philippe Barre et Jean-Marc Gancille, encore à Cenon, chez Inoxia, l’agence de communication responsable dont ils sont les numéros 1 et 2.

BivouacDarwin 250x300 Le Bivouac Darwin, un lieu pensé pour se faire du bien dans un monde de ouf

Présentés comme les initiateurs d’un lieu qui bouge – le projet Darwin sur le terrain de l’ancienne caserne Niel n’est encore qu’à l’état de projet – les 3 hommes sympathisent.

Patrick Horst tombe amoureux de la friche où il traine souvent et dont il parle avec enthousiasme  : « C’est un endroit qui vit, j’adore cette énergie. J’ai tout de suite voulu apporter ma pierre à l’édifice ».

Pratiquant l’aïkido depuis 10 ans (il l’enseigne à la Bastide et bientôt au club de Lormont), c’est en participant aux workshops organisés pour concrétiser l’utopie urbaine Darwinienne  et participer à son Evolution, qu’il présente son projet.

En phase avec les idées vertes et créatives de cette ruche entrepreneuriale dont l’organisation repose sur la coopération et la mutualisation, la gouvernance collective (via une association de locataires : Les Darwiniens), la transition écologique (climatisation naturelle, récupération des eaux pluviales, tri des déchets…), et l’ innovation, top là !  Ce projet ils  le monteront ensemble.

Du Bivouac au Petit Entrepôt

Dans le cadre de l’association des Darwiniens, Patrick Host préside la commission « mieux-être », qu’il anime avec une douzaine de bénévoles issus de diverses entreprises du site.

Au programme, réflexion sur la santé morale et physique, l’alimentation, la détente et le sport, mais aussi la solidarité. Incubateur de tout ce qui finalement figure dans la liste des activités proposées dans la salle du 1er étage des magasins généraux Nord, aujourd’hui réhabilités.

PetitEntrepôt1 300x200 Le Bivouac Darwin, un lieu pensé pour se faire du bien dans un monde de ouf

Solution transitoire avant d’intégrer Le Petit Entrepôt, bâtiment toujours en ruine, appelé à devenir un grand Centre de développement personnel, regroupant un dojo spacieux pour la pratique d’arts martiaux traditionnels et une « maison » dédiée au bien-être et à toutes les activités s’y rapportant.

Lalcôve 200x300 Le Bivouac Darwin, un lieu pensé pour se faire du bien dans un monde de ouf

Pour l’heure les Darwiniens très en demande,  bénéficient des 160 m2 de la  salle du Bivouac, à laquelle il faut rajouter L’Alcôve, petit espace de soins de 12m2, avec vue sur le Parc aux Angéliques …

« J’ai voulu que le Bivouac soit un lieu où l’on passe se ressourcer le temps d’une pause dédiée à la pratique d’une activité bienveillante pour le corps et l’esprit, sur la voie du développement personnel » explique son fondateur, dont le but est tout autant de gagner sa vie que d’harmoniser les relations entre les gens.

Alors puisqu’on en parle, question tarifs, il faut compter entre 50 et 60 € la séance  ou 1€ la minute pour un massage.

Darwinentrée 300x300 Le Bivouac Darwin, un lieu pensé pour se faire du bien dans un monde de oufAutre point important. Que l’on travaille sur place ou que l’on vienne de l’extérieur, le Bivouac n’est pas une bulle réservée aux privilégiés qui vivent à Niel.

Les ateliers et les séances de chaque discipline sont ouverts à tous les Bordelais.

Tout le monde peut franchir la grille et pénétrer dans l’enceinte des anciens magasins généraux où se côtoient skaters, entrepreneurs, coworkers, graffeurs, apiculteurs, polo-bikers et même un coq…  pour méditer pendant sa pause déjeuner, ou venir le soir transpirer lors d’une séance de cardio.

Alors ! Envie de bivouaquer ?

Crédit photos © Isabelle Camus