Laure du Temple-Rochon

 

Laure du Temple-Rochon est Consultante et Agent commercial export en vins de Bourgogne. Passionnée par le vin et passionnante sur le sujet, elle gère également un gîte à Santenay, près de Beaune, avec une proposition oeno-touristique. Elle a d’autres projets liés au vin en gestation. Retour sur un parcours original et une personnalité pétillante…

Laure du Temple-Rochon n’est pas issue d’une famille de viticulteurs.

En 2005, après des études de droit et un master en communication, elle décide de partir à Vancouver au Canada pendant un an avec son futur mari, Nicolas Rochon.

Elle y trouve un travail de vendeuse chez The Bay (les Galeries Lafayette locales) tandis que Nicolas est embauché chez EA Games, dans les jeux vidéo… le contraire eu été étonnant !

Ce job avait pour objectif l’apprentissage de l‘anglais, mais c’est grâce au français qu’elle va faire une rencontre qui orientera leur vie professionnelle à tous les deux. Un client qui reconnaît son accent français lui demande de l’aider à contacter des vignerons pour la société d’importation en vins de Bourgogne et Champagnes qu’il est en train de créer avec deux amis. Elle devient donc assistante commerciale à ses heures perdues, et s’initie au monde du vin qu’elle ne connaît pas.

Elle rentre alors en contact avec Becky Wasserman, célèbre agent américain qui représente depuis 30 ans aux Etats-Unis des grands domaines de Bourgogne (Jacques-Frédéric Mugnier avec Chambole – Musigny ou Comtes Lafon à Meursault) recherchés par les restaurants étoilés, cavistes ou collectionneurs du monde entier. Laure appréhende donc le monde du vin par la grande porte.

Les vins de Bourgogne ont la particularité de venir de petits domaines éclatés. Les vignes sont classées progressivement en villages, premiers crus puis grands crus ; chaque vigneron interprète et signe alors différemment chacun de ses terroirs.

Les productions y sont restreintes (20.000 à 80.000 bouteilles) et qualitatives, sans assemblages ; leur coût est donc plus élevé en moyenne que dans le Bordelais.

De retour en France l’année suivante, Becky Wasserman lui parle d’un poste de responsable export pour une vieille maison de négoce à Beaune, Camille Giroud, dans laquelle des financiers américains ont investi, et qu’elle dirige sur place pour eux.

C’est ainsi qu’en 2006, elle devient responsable commercial aux côtés de David Croix, un jeune régisseur très prometteur ; ensemble ils entreprennent de rajeunir cette Maison de 1865.

L’aventure va durer 7 ans ! Jusqu’à fin 2013, quand après avoir traité avec une vingtaine de pays (pour environ 60.000 bouteilles et 30 appellations par millésime) et fait 3 enfants, elle décide de monter sa propre structure d’agent commercial export, sponsorisée par la CCI.

De son côté, Nicolas a fait un master de commerce international dans les vins et spiritueux, et intégré lui aussi le monde du vin : d’abord dans le Beaujolais, puis chez Patriarche, gros négociant à Beaune racheté par Castel, et enfin … chez Baron Philippe de Rothschild à Bordeaux.

Ils avaient investi dans une vieille bâtisse typique, construit leur vie en Bourgogne, mais qu’à cela ne tienne, voilà que toute la famille vient s’installer à Bordeaux en 2014. Maintenant, Laure organise des déplacements réguliers en Bourgogne, car «Pour ne pas être oublié, la présence d’un agent est indispensable sur le terrain. Sans compter l’importance de déguster! » dit-elle. Et la maison a été transformée en gîte avec une proposition oeno-touristique dans les caves des grands domaines de la région.

Laure traite aujourd’hui avec des Domaines et Châteaux très réputés, comme Vosne-Romanée ou Domaine Confuron, mais aussi avec des vignerons prometteurs et reconnus de leurs pairs tels Benjamin Leroux ou François Mikulski, à destination de l’Uruguay, la Scandinavie, l’Asie et bientôt le Cameroun, le tout pour des allocations d’exception de 30 à 120 unités.

Dans ses mains, chaque bouteille est un joyau !

Sa valeur ajoutée, c’est son réseau, son expertise, et son professionnalisme qui sont des gages de sécurité pour ses clients.

Mais Laure reste une femme simple et accessible qui fourmille d’idées. Son ambition est d’amener la Bourgogne à Bordeaux en organisant des soirées dégustations, avec notamment pour les fêtes de fin d’année, des pépites allant d’appellations d’entrée de gamme aux grands crus, le tout au prix de vente à la propriété. Avis aux amateurs : préparez vos caves !

Pour vous évader en Bourgogne et rêver sans modération, rendez-vous sur le site du gîte : http://www.gitelagarance.com.

Et pour les connaisseurs (ou pas) intéressés par les vins de Bourgogne, si vous voulez en (s)avoir plus, contactez Laure du Temple-Rochon au 06.20.75.20.33 ou dutemple.laure@gmail.com