E-SCOOT

E-scoot est une start-up qui propose un service de location de scooters électriques en libre-service à Bordeaux. Grâce à une application mobile, vous pouvez trouver un scooter près du lieu où vous vous situez, faire votre trajet, et le laisser n’importe où en ville, en respectant le code de la route. Retour sur le parcours d’Olivier Aureille, son gérant, qui après dix ans chez L’Oréal dans les cosmétiques de luxe, se lance dans la mobilité urbaine…

Après des études d’ingénieur à Paris, Olivier Aureille intègre le groupe L’Oréal pour faire de la planification de production dans l’usine parfums de Picardie. Deux ans plus tard, il regagne Paris pour s’occuper de logistique internationale, puis en 2012, c’est du Japon qu’il gère la distribution des produits sur l’Asie, à la tête d’une équipe de 15 personnes. Arrivé peu de temps après le tsunami, il s’installe au pied du Mont Fuji et passera trois ans dans une usine nippone aux côtés d’un directeur général indien. Son premier fils naît à Tokyo et il rentre en France en 2015 comme patron du service clients en charge des relations avec les distributeurs Séphora, Marionnaud, Nocibé, Beauty Success… Son rôle de manager lui plait, il aime faire monter les « hommes » en compétences, mais après dix ans passés dans le groupe l’Oréal, et devenu père à nouveau, il décide de se consacrer à un projet plus personnel.

Il entame alors une formation d’entrepreneur et en 2017, accompagné de deux associés, ils envisagent de lancer un service de location de scooters en libre-service. Leur étude de marché les conduit à choisir Bordeaux pour démarrer, Olivier Aureille vient donc s’installer en Gironde et en novembre 2017, la société e-scoot est créée. Les scooters électriques du parc, des 50cm3 type Vespa de la marque Pink, sont fabriqués à l’étranger mais l’ingénierie est française ; il y en aura cinquante pour le lancement au printemps 2018. Un partenariat a été mis en place avec une société fournissant le même service à Barcelone et Madrid, les deux-roues seront donc identiques de couleur verte. Le principe est simple : il faut juste télécharger l’application pour repérer les scooters disponibles et le lieu où ils se trouvent. Sans abonnement, on ne paye que lorsqu’on roule au tarif de 22 centimes la minute ou 14 centimes à l’arrêt si l’on souhaite quand même garder le scooter. Des packs de minutes sont également disponibles. Le deux-roues est déverrouillé grâce à un clic sur l’application mobile et pour le restituer, il suffit de le garer n’importe où sur une place autorisée. Donc, pas de clé, pas de carte, pas de borne, mais deux casques disponibles dans le top-case. La zone couverte est Bordeaux intra boulevards jusqu’à la Bastide et l’autonomie est de 120km, les batteries sont changées lorsqu’elles atteignent 20% de charge.
Un mécanicien a déjà été embauché, et l’objectif est de recruter quatre autres personnes : une pour changer les batteries, une pour gérer la hot-line, une autre pour développer la communication et un community manager enfin pour animer les réseaux sociaux, car l’idée est bien de constituer une communauté et d’instaurer de la proximité. Le service cible les étudiants majeurs ayant leur permis de conduire et les jeunes actifs, mais aucune limite d’âge n’a été fixée !!! Actuellement, Olivier Aureille s’occupe de la communication pour faire connaître le service proposé par e-scoot et montrer ses bolides, vous pourrez donc le croiser dans les rues de Bordeaux, dans les écoles supérieures, dans les lieux branchés, au Garage Moderne (près de la cité du vin où se trouvent ses bureaux) ou encore le retrouver sur Twitter, Instagram et Facebook. Et pour acheter cinquante deux-roues supplémentaires d’ici fin 2018, les investisseurs intéressés sont les bienvenus : à Paris, Berlin, Madrid et Barcelone, où il y a déjà des scooters en libre-service, le succès est au rendez-vous !!!! En effet, le concept est dans l’air du temps : écologique, pratique, silencieux, acteur du développement durable et de la consommation par le partage… un moyen d’accéder à l’électrique sans en assumer les coûts.

Adepte du Crossfit et du bien-être, Olivier Aureille est un amoureux des grands espaces et de l’Océan. Il aime voyager, aller à la rencontre des gens et est donc logiquement un grand fan de « Rendez-vous en terre inconnue » l’émission de Frédéric Lopez qu’il apprécie en outre pour sa bienveillance. Il admire aussi Richard Branson, patron du groupe Virgin, pour son audace et son côté déjanté. Partisan du « Miracle Morning » de Hal Elrod, il se lève à 5h30 le matin pour méditer et entamer une réflexion sur sa journée, bien ancré dans l’instant présent. Sa devise : « Si tu n’essaies pas, tu ne sauras jamais. » Alors n’hésitez pas à essayer e-scoot !!!

Pour consulter le site : www.getyugo.com/bordeaux. En vous préinscrivant, vous bénéficierez de 30 minutes gratuites.
Pour contacter Olivier Aureille : info@e-scoot-bordeaux.fr ou 0768571487.

Portrait signé par Emmanuelle Baron –