niceberry

Charles de Blaÿ a lancé Niceberry, au 129 rue Sainte Catherine à Bordeaux. Cette marque de frozen yogurt naturel, vendue en libre service, propose depuis 5 ans des produits sains et de qualité, selon un concept qui permet aux clients d’accroître leur plaisir en concevant eux-mêmes leur préparation. Retour sur le parcours de ce marathonien, ingénieur spécialiste de la monétique chez Atos, et précurseur en Europe avec le frozen yogurt Niceberry…

Originaire de Paris, Charles de Blaÿ fait des études d’ingénieur qui l’amènent à travailler sur le Rafale de Dassault Aviation. Il s’oriente ensuite vers l’informatique dans le secteur bancaire, et plus précisément les systèmes de gestion boursière et la monétique. Il passera ainsi 15 ans dans diverses banques, et deviendra un des spécialistes de la monétique.

En 2005, il intègre la société Atos, entreprise multinationale de plus de 80 000 collaborateurs, leader dans les services numériques. Il est nommé directeur commercial du pôle Ingénieurs en monétique, en charge de la vente-conseil auprès des clients du secteur bancaire.

Mais quand en 2008, Thierry Breton entreprend de restructurer le groupe, il décide de se lancer dans une aventure plus personnelle.

Il part alors aux Etats-Unis dans le but de chercher des nouveaux concepts. A San Diego, en Californie, il découvre le yogurt glacé avec des fruits, vendu en libre service. Convaincu que ce produit sain a du potentiel, et que le consommateur-acteur décuple son plaisir en exprimant sa créativité, il décide d’ouvrir un magasin en France. Bordeaux lui semblant être le bon endroit, il trouve un local rue Sainte Catherine juste après le cours Alsace-Lorraine. L’emplacement est idéal car il permet de jouir d’une terrasse extérieure et se trouve dans le bon sens de circulation des piétons. Mais il est trop grand et trop cher. Qu’à cela ne tienne, Charles de Blaÿ décide de le partager avec un concept de restauration rapide novateur et à fort potentiel proposant des pâtes à emporter.

C’est ainsi qu’en 2010 le yogurt glacé Niceberry est en vente en libre-service à Bordeaux, de façon totalement novatrice en Europe. A base de véritable yogurt, tandis que les concurrents utilisent de la poudre, le produit est naturel et sans matières grasses, décliné en six parfums, avec des fruits de saison frais découpés sur place et des toppings : des yogurts 0% de matières grasses et 100% plaisir !

Le consommateur conçoit sa propre composition, aux couleurs magnifiques, se prend en photo et la poste sur Instagram ! Le principe est simple et ludique : on choisit son pot, ses parfums, ses fruits et ses toppings, on pèse le tout sur la balance afin de calculer le prix, puis on savoure…

La clientèle est plutôt féminine et étrangère, et le bouche-à-oreille fonctionne à merveille. En été, la boutique est ouverte tous les jours pour y voir défiler quotidiennement près de 300 clients ! Et ce n’est pas fini : le potentiel est énorme, car en France on consomme trois fois moins de glace qu’aux Etats-Unis et deux fois moins qu’en Europe du Nord. En plus du frozen yogurt, Niceberry propose également des smoothies et des jus de fruits frais, rien que des produits sains…

En hiver, l’endroit se transforme en chocolaterie, saisonnalité oblige… Un projet de partenariat avec une grande marque est à l’étude.

Vous trouverez aussi des produits Niceberry dans le restaurant ODouze, « une jolie petite table » place Pey Berland (dixit Gault & Millau) et chez Edmond, le spécialiste du Burger de qualité, cours Victor Hugo.

Charles de Blaÿ doit son succès à sa créativité, sa ténacité et son ingéniosité. Il est impliqué à 100% et connaît tout de son affaire : il conçoit les recettes et cherche sans arrêt à innover, mais il sait également réparer une machine.

Il fourmille d’idées de développement de concepts dans d’autres secteurs. C’est pourquoi il cherche à franchiser son enseigne à grande échelle, après un second magasin ouvert en 2011 à Saint Denis de La Réunion.

Ce père de famille attentif est par ailleurs un marathonien émérite (2h39 en vétéran) qui parcourt jusqu’à 140km par semaine et qui a terminé en 25éme position lors de sa participation au Marathon des Sables. C’est aussi un homme résolu et méticuleux qui, lorsqu’il tient une idée, ne la lâche pas et va jusqu’au bout de ses envies. Qui sait donc où le mènera son prochain projet ?

En attendant, rendez-vous 129 rue Sainte Catherine à Bordeaux pour une dégustation, ou, pour vous ouvrir l’appétit, jetez un œil sur le site internet (qu’il a créé lui-même) : www.niceberry.com