Taka

La poubelle de tri qui réduit

Start Up fondée en fin d’année dernière par Baptiste IVALDI BRUNEL, la société TAKA développe un concept inédit, une poubelle « intelligente » car connectée capable de réduire les déchets et de les
orienter dans le compartiment dédié selon leur nature.
TAKA signifie très précisément déchet en Swahili, terme péjoratif dans notre pays qui connaît une acception différente dans les espaces pratiquants ce dialecte. « Au Rwanda, le déchet, c’est de la matière première » ; Baptiste l’a constaté lors de ses nombreux voyages en Afrique. L’image figée que nous avons de nos ordures en France doit elle-aussi être recyclée, passée à la moulinette de notre conscience et de notre ingéniosité.
Depuis plusieurs années se met en place dans l’esprit de notre ingénieur, notamment grâce aux enseignements dispensés à l’ESTIA (Ecole Supérieure des Techniques Industrielles Avancées installée à BIDART), un outil qui devrait pénétrer tous les foyers et lieux où le traitement des déchets est une problématique majeure.
« Nous sommes le 1 er pays en termes d’emballage marketing ». L’ensemble des expériences de notre créateur ont concouru à la réalisation d’une solution de recyclage pérenne et adaptée aux normes Françaises.
Par exemple, on sait peu que les bouteilles en plastique ne doivent pas être compressées dans leur verticalité, elles seraient exfiltrées par le tri optique. En outre, un mécanisme concasse les bouteilles afin d’obtenir des fragments de verre d’une taille réglementaire qui ne seront pas rejeté par la filière du recyclage. Que savons-nous de ces bouteilles que l’on expulse dans le conteneur ? L’invention de Baptiste prend en compte tous ces aspects afin d’optimiser le volume de matière recyclée. Après ces quelques illustrations, on comprend que nos gestes quotidiens, empreints de bonne volonté, n’ont que peu de poids dans la chaîne de recyclage et que nos bouteilles plastiques ou encore en verre par nos gestes non avertis sont rejetées des systèmes de traitement des déchets.
C’est à cela que Baptiste veut remédier ; en nous fournissant un outil qui emploierait les bons gestes à notre place. Plus encore, comme tout objet connecté garni de capteurs, il nous donnerait accès à des informations précieuses selon la zone géographique indiquant les pratiques de recyclage qui y sont attachées, ou encore des statistiques à travers un espace personnel consultable depuis Internet (taux d’utilisation, maintenance à distance, etc…). Ainsi nous serions accompagnés pour adopter le bon comportement face à ces kilogrammes non productifs qui nous envahissent toutes les semaines.
Pour les professionnels, et principalement dans la restauration, cet apport technologique sera un gain de temps et d’argent. La compression des déchets diminuera la fréquence des évacuations tout en les sécurisant grâce à des bacs adaptés et réservés (verre, emballage, putrescibles).
Le projet a reçu le prix LEXAN en mars 2018 de l’école KEDGE permettant le déploiement commercial du produit en lui offrant le soutien de prestataires spécialisés dans la stratégie et la prospection.
Le premier prototype a été façonné il y a un mois avec le concours d’un Fablab mettant à dispositions de nombreux outils de production de prototype (imprimante 3D, découpe laser,…). Ensuite une dizaine d’exemplaires seront mis en service dans des restaurants, des lieux publics et même chez des particuliers afin d’éprouver son efficacité et son intégration dans différentes configurations spatiales.
Grâce à une formation mettant l’accent sur le Design to Cost, toutes les étapes sont maîtrisées par notre entrepreneur qui peut déjà nous annoncer un prix public autour de 250 euros et de 450 euros pour les professionnels.
Dans quelques années, Baptiste se voit bien s’investir dans la phase de collecte des déchets afin de « ne pas briser la chaîne ».
Selon lui, de l’amont à l’aval, toutes les phases doivent « discuter entre elles » se répondre, être dynamiques pour un recyclage à 100% garantie. Il serait heureux également, d’associer le célèbre designer français Philip STARK à l’élaboration ou à la rénovation esthétique de la poubelle.
Logé à Copernic à Saint-Médard, incubateur d’entreprises en partenariat avec Technowest spécialisé dans le bâtiment intelligent, nous suivrons avec attention le développement de ce projet répondant en grande partie aux problématiques écologiques domestiques et professionnelles.

Parce que nous ne sommes pas seuls. Courage, Trions !!!
contact@taka.world
60 place de la République – Saint-Médard (33160)